Isabelle Colombari

Chargée de mission égalité filles-garçons sur l’académie d’Aix-Marseille

Isabelle Colombari, chargée de mission égalité filles-garçons sur l’académie d’Aix-Marseille, nous présente les actions mises en place par l’académie Aix-Marseille pour favoriser l’égalité fille/garçons et la mixité professionnelle.


Quel est l’état des lieux en matière d’orientation ?

De très nombreuses actions sont menées dans les établissements scolaires en collaboration avec des associations comme « Elles bougent », « Elles à l’unisson », « Capital filles », etc ou des établissements d’enseignement supérieur, notamment l’IUT d’Aix-en-Provence. Leurs objets consistent notamment à développer des « marrainages » afin de faire découvrir aux filles de nouveaux horizons professionnels. Des concours sont organisés, comme « Féminisons les métiers de l’aéronautique », dont l’édition 2019 a été remportée par 8 collégiennes du collège Jean Giono d’Orange. Interrogées à l’issue de leur performance, elles se disent convaincues d’avoir leur place dans l’univers de l’aéronautique, qu’elles ont trouvé passionnant et à leur portée.


Pourquoi l’orientation reste-t-elle aussi genrée, compte tenu des évolutions des représentations ?

Les actions mises en œuvre ne comportent en général qu’une dimension : convaincre les filles qu’elles ont les capacités à s’orienter vers tous les champs de savoirs. Cependant très peu d’actions sont menées pour convaincre les garçons de s’engager vers les métiers dits «féminins». Les garçons, en construction de leur masculinité, rejettent tout ce qui a trait au « féminin », rendant difficile une orientation moins genrée.

Et pour notre atelier chantier d’insertion (ACI), les femmes accueillies ont entre 25 et 35 ans, d’origine étrangère, avec enfants, sans diplôme et avec de petites expériences professionnelles diverses. Elles souhaitent se former et recherche un emploi durable, le plus souvent à temps partiel car elle rencontre des difficultés en termes de mode de garde.


Quelles stratégies développez-vous pour faire évoluer ces représentations et favoriser la mixité des métiers ?

Ayant récemment pris en charge ce dossier, notre équipe oriente ses efforts vers la formation de formateurs. Chaque intervenant doit faire un travail sur ses représentations afin de prendre en charge les formations à venir. Un plan de formation destiné aux professeurs des écoles est en cours. L’objet sera de sensibiliser les équipes à l’occupation sexuée des espaces, aux prises de parole équilibrées entre les filles et les garçons ainsi qu’aux valorisations des compétences multiples. Encourager chez les garçons l’attention aux autres et l’expérimentation et la prise de risques chez les filles peuvent paraitre des détails, mais ces valorisations sont le socle de développement de nouveaux centres d’intérêt et permettent de favoriser des préférences multiples. Notre action s’inscrit donc dans la double réflexion de poursuivre les actions en cours destinées aux filles et d’accroitre nos efforts vers la pluralité des orientations des garçons.


Propos recueillis par Osez le Mix