Formations pour devenir corroyeur ou tanneur : guide complet

Le métier de corroyeur et celui de tanneur sont des professions anciennes mais toujours en demande. Ces métiers, essentiels dans la chaîne de production du cuir, requièrent des compétences spécifiques et une formation adéquate. Découvrez les différentes formations disponibles, les compétences nécessaires, le coût et la durée de ces formations ainsi que d’autres aspects pratiques.

Définition et rôle du corroyeur et tanneur

Différences entre corroyeur et tanneur

Bien que souvent confondus, les corroyeurs et les tanneurs ont des rôles distincts dans la transformation de la peau brute en cuir utilisable. Un tanneur traite les peaux fraîches et les transforme en cuir grâce à un processus chimique appelé tannage. De son côté, le corroyeur s’occupe de la finition du cuir en le rendant plus souple, plus doux et en lui donnant un aspect final précis.

Activités et responsabilités

Les activités principales du tanneur incluent :

  • Tannage : traitement chimique pour convertir les peaux en cuir.
  • Conditionnement des peaux : préparation avant le tannage, incluant nettoyage et trempage.
  • Suivi qualité : contrôle des caractéristiques du cuir tout au long du processus.

Pour le corroyeur, ses responsabilités comprennent :

  • Finition du cuir : techniques pour assouplir et donner l’aspect désiré.
  • Traitements supplémentaires : ajout de teintures et autres produits.
  • Préparation à la vente : découpe et inspection finale avant distribution.
tanneur travaille le cuire

Les formations disponibles

Formation initiale et apprentissage

Il existe diverses formations permettant d’accéder au métier de tanneur ou de corroyeur. On peut débuter avec un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) Maroquinerie ou Peausserie Tannerie. Ces diplômes sont accessibles dès la troisième et permettent une immersion directe dans le métier dès le plus jeune âge. 

Apprentissage : cette voie combine l’enseignement théorique et l’expérience pratique en entreprise. Étant rémunéré, c’est une option à considérer.

Formation continue pour adultes

Les adultes souhaitant se réorienter peuvent opter pour des formations courtes ou modules spécialisés offerts par des centres de formation professionnelle et des organismes privés. Ceux-ci proposent généralement des programmes intensifs permettant de se former rapidement aux techniques de base et avancées.

Compétences techniques acquises

Durant ces formations, les apprenants développent des compétences techniques cruciales telles que :

  • Manipulation des outils : utilisation des couteaux, lames et machines spécifiques pour les travaux sur cuir.
  • Connaissance des matériaux : compréhension approfondie des différents types de peaux et cuirs et leur provenance.
  • Techniques de finition : divers procédés pour transformer le cuir brut en un produit fini haut de gamme.

Qualités personnelles et aptitudes nécessaires

Précision et minutie

La précision est primordiale dans ces métiers. Les tâches de coupe et de couture nécessitent une grande minutie afin d’éviter les erreurs pouvant coûter cher. Une bonne connaissance des différentes qualités de cuir et leurs propriétés est également nécessaire pour adapter les techniques utilisées.

Force physique et endurance

Travailler comme tanneur ou corroyeur demande une certaine force physique et résistance. Les pièces de cuir peuvent être lourdes et le travail répétitif, ce qui nécessite une bonne condition physique pour supporter les longues heures debout et les mouvements incessants.

Durée et coût des formations

Formation initiale et continues : Durée

La durée des formations varie selon le niveau et le type de programme choisi :

  • CAP : Environ deux ans pour les formations initiales après la classe de troisième.
  • Brevets professionnels : Entre un et deux ans supplémentaires après le CAP.
  • Formations continues : Les modules peuvent durer de quelques semaines à plusieurs mois, selon l’intensité et la profondeur de l’enseignement proposé.

Coût estimatif des formations

Le coût des formations peut varier considérablement :

  • CAP : gratuit dans les établissements publics sous convention avec l’État, sinon payant dans les écoles privées.
  • Modules de formation continue : Facturation à la semaine ou au mois, allant de 500 à 2000 euros selon la structure.
un homme découpe du cuire

Les débouchés et perspectives d’évolution

Métiers vers lesquels évoluer

Après une expérience significative, un tanneur ou corroyeur peut évoluer vers des postes à responsabilités comme chef d’atelier ou même ouvrir sa propre tannerie ou atelier de cuir. Avec l’expérience, certains choisissent de se spécialiser davantage dans des secteurs niche du cuir de luxe.

Entreprises embauchant des tanneurs et corroyeurs

Les industries concernées par ces métiers sont multiples, incluant :

  • Tanneries : entreprises spécialisées dans le traitement des peaux brutes.
  • Maroquineries : ateliers produisant articles de mode en cuir.
  • Ameublement : fabricants de meubles hauts de gamme nécessitant des revêtements en cuir.

Opportunités internationales

Posséder une expertise en tannerie ou corroyage offre des opportunités à l’international. Des pays renommés pour leur industrie du cuir, tels que l’Italie ou le Maroc, recherchent régulièrement des talents pour renforcer leurs équipes locales et garantir un savoir-faire de haute qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut